La santé a du goût

Depuis les années 70, Emile Noël recommande de varier les huiles végétales biologiques dans l’alimentation quotidienne.
Pour vous permettre de mieux conseiller vos clients, découvrez notre large gamme sous un nouveau regard “La santé a du goût”.
Ce dossier vous permettra d’identifier les propriétés nutritionnelles et gustatives de nos huiles.

Une gamme Emile Noël contenant des Oméga et différents nutriments
De plus en plus, on entend parler d’Oméga 3 et Oméga 6 dans les médias. Le beurre, le lait, les œufs, l’huile : tous ces
produits sont supplémentés ou contiennent des Oméga et sont bons pour la santé, apparemment. Une chose est sûre,
les huiles végétales pressées à froid contiennent naturellement des Oméga 3, 6 et 9. Voyons ce qu’il en est vraiment.

Les familles Oméga 3, Oméga 6 et Oméga 9
Les huiles sont des corps gras et sont constituées en quasi-totalité de lipides. L’apport énergétique quotidien conseillé est de 1 800 calories pour une femme et 2 200 calories pour un homme.
Parmi les Acides Gras (AG), on peut distinguer 3 familles : Les Oméga 3, les Oméga 6 et les Oméga 9.
Les 2 premiers (Oméga 3 et 6) sont des acides gras dits essentiels (A.G.E.) car ils ne peuvent être fabriqués par l’organisme et doivent donc être apportés par l’alimentation.

Les Oméga 3 sont des acides gras dérivés de l’acide a-linolénique (A.L.A), que l’on retrouve dans les végétaux (chanvre, colza, soja, noix, germe de blé, lin) et dans les poissons EPA-DHA (foie de morue, hareng, sardine, saumon).

Les Oméga 6 sont des acides gras dérivés de l’acide linoléique.
Disponibles dans les végétaux (onagre, bourrache, pépin de raisins, chanvre, maïs, tournesol) et dans le poisson (hareng, saumon, morue, sardine).

Les Oméga 9 sont aussi appelés acide oléique et sont essentiellement
présents dans l’huile d’olive, le tournesol et le carthame oléique. Ainsi s’explique le succès du régime méditerranéen depuis une décennie.

Déficit de la population en Oméga 3 : une réalité des temps modernes.

Aujourd’hui, notre alimentation est déséquilibrée car elle est trop riche en apport Oméga 6 et trop pauvre en Oméga 3.
En effet, plusieurs études alimentaires récemment réalisées mettent en relief ce déséquilibre :
Nous consommons 20 fois plus d’Oméga 6 que d’Oméga 3 d’où la nécessité d’augmenter les apports alimentaires en Oméga 3.
Les scientifiques recommandent d’abaisser le rapport Oméga 6/Oméga 3 aux alentours de 5.



Apports journaliers recommandés (AJR) en Oméga 3

Les apports nutritionnels conseillés sont de 2g/jour en acide a-linolénique soit environ 20 g d’huile de colza et de noix. Cela représente trois cuillères
à soupe d’huile par jour environ.

Autres nutriments : Vitamine E et Polyphénols

La vitamine E appelée aussi tocophérols est un puissant antioxydant.
L’huile de tournesol, de carthame et surtout l’huile de germe de blé sont riches en vitamine E. Les polyphénols sont aussi des antioxydants. L’huile d’olive est celle qui contient le plus de polyphénols ainsi que l’huile de pépin de raisin.