Le commerce bio équitable, tout naturellement

Après cette longue présence en Afrique et le travail de fond déjà réalisé, c’est tout naturellement que l’entreprise obtient la certification Bio Equitable en 2003. « Comme pour le bio, nous avons eu 10 bonnes années d’avance pour le commerce équitable. Nous avons rejoint le référentiel Bio Equitable parmi les premiers, après le cacao et le quinoa. Quand nous nous sommes présentés devant leur cahier des charges, nous répondions déjà aux critères », explique-t-il.

Au-delà de la finalité éthique, le commerce Bio Equitable est un moyen efficace de construire une filière de qualité sur le long terme, avec le moins d’intermédiaires possibles entre l’Huilerie et les producteurs. « En offrant aux producteurs des préfinancements et toute une gamme de garanties, nous bénéficions de leur confiance. Or quand les gens ont confiance, ils travaillent bien », résume Emile Noël. Aux côtés du sésame malien, le commerce Bio Equitable au sein de l’entreprise concerne, entre autres, l’huile d’Argan au Maroc et l’amandon d’abricot en Turquie. D’autres projets ont vu le jour : la noix de baobab ou encore le beurre de karité au Mali. Dans ces échanges Nord – Sud comme dans tous les achats de matière première de l’Huilerie Emile Noël, le suivi régulier, les formations et les nombreux contrôles qualité aux côtés des agriculteurs permettent de garantir l'origine et la traçabilité des approvisionnements.

Textes de Béatrice Thibault